Les Virelangues ou fouchelangues un jeu pour enfant ?

Les Virelangue et Fouchelangue c’est quoi au juste, un jeu pour enfant ?

Un virelangue ou fourchelangue est une locution (une phrase ou un petit groupe de phrases) à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale, voire des deux à la fois. Parfois la phrase est si difficile à comprendre que l’on a l’impression d’entendre une langue étrangère.

Les virelangues peuvent servir d’exercices de prononciation dans l’apprentissage du français mais tu verra que c’est très amusant également comme jeu pour enfant.

Ce jeu est très drôle à réaliser lors d’anniversaire d’enfants, il offre un bon moment de rigolade. A toi de défier les autres enfants !

Retrouve ici un liste de Virelangues un jeu pour enfant hilarant :

– Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ? Archisèches !

– Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton sera tondu.

– Suis-je bien chez ce cher Serge ?

– Natacha n’attacha pas son chat Poucha qui s’échappa. Cela fâcha Sacha qui chassa Natacha.

– Seize jacinthes sèchent dans seize sachets sales

– Ton thé t’a-t-il ôté ta toux ? disait la tortue au tatou.
– Mais pas du tout, dit le tatou, je tousse tant que l’on m’entend de Tahiti à Tombouctou.
– Oui, mon thé m’a ôté ma toux

– L’assassin sur son sein suçait son sang sans cesse … Ciel ! Si ceci se sait ces soins sont sans succès.

– Je dis que tu l’as dit à Didi, ce que j’ai dit jeudi.

– Zazie causait avec sa cousine en cousant.

– Je veux et j’exige du jasmin et des jonquilles. Ou : Je veux et j’exige Jésus chez Zachée. Ou :

– Je veux et j’exige d’exquises excuses

– La jolie rose jaune de Josette jaunit dans le jardin.

– Pas de dessert dans le désert.

– J’ai la bouche rouge et sèche.

– Kiki était cocotte, et Koko concasseur de cacao. Kiki la cocotte aimait beaucoup Koko le concasseur de caccao. Mais Kiki la cocotte convoitait un coquet caraco kaki à col de caracul. Coco le concasseur de cacao ne pouvait offrir à Kiki la cocotte qu’un coquet caraco kaki mais sans col de caracul. Or un marquis caracolan, caduque et cacochyme, conquit par les coquins quinquets de Kiki la cocotte, offrit à Kiki la cocotte un coquet caraco kaki à col de caracul. Quand Koko le concasseur de cacao l’apprit, il conclut : je clos mon caquet, je suis cocu !

– Les soldats se désolidarisèrent-ils ?

– Didon dîna dit-on du dos dodu de dix dodus dindons.

– Un dragon gradé dégrada un gradé dragon.

– Vous qui macadamisez cette route, quand la démacadamiserez-vous ?

– Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.

– Combien coûtent ces six saucissons-ci ?
– Ces six saucissons-ci sont six sous.

– La vache mâche sans relâche dans le champ où le chien niche tout en léchant son chiot naissant.

– Un chasseur sachant chasser sans son chien le chat sauvage est un bon chasseur.

– Truite cuite, truite crue…

– Papier, panier, piano.

– L’abeille coule…

– Rrose Sélavy et moi esquivons les ecchymoses des esquimaux aux mots exquis. (Marcel Duchamp)

– Dis-moi, petit pot de beurre, quand te dépetipodebeurreriseras-tu ?
– Je me dépetipodebeurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dépetipodebeurreriseront.

– Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.
– Variante: Un chasseur sachant chasser sans son chien est un vrai chasseur.

– Ces cyprès sont si loin qu’on ne sait si c’en sont.